Lot Aide à Domicile : exemple d’une stratégie RH gagnante

| | ,

Manque de candidats, difficultés de fidélisation du personnel, faibles marges de manœuvres financières … Face à ces problématiques RH, difficile pour les structures d’aide à domicile de tirer leur épingle du jeu. Pourtant il en est une à qui tout semble réussir : Lot Aide à Domicile. Son secret ? Une stratégie RH créative soutenue par des outils numériques bien pensés.

La stratégie RH gagnante de LAD en quelques chiffres

Lot Aide à Domicile c’est :

  • 900 salariés, dont 860 en CDI.
  • 130 recrutements par an.
  • Le 1ER employeur du département du Lot (46).
  • L’un des 500 meilleurs employeurs de France, selon le classement éponyme du magazine Capital. Et ce, pour la 3ème année consécutive !
  • 96% de salariés qui se déclarent fiers de leur métier
  • 85% de salariés qui se déclarent fiers de travailler pour Lot à Domicile

Inforgraphie sur les principales difficultés rencontrées par les dirigeants de structure de l'aide à domicile

Quand on sait que les problématiques RH et sociales sont les premières difficultés que rencontrent les dirigeants de structures d’aide à domicile, on peut envier de tels chiffres. Nous avons rencontré Rémi Bensoussan, directeur de la structure depuis 4 ans. C’est avec beaucoup d’enthousiasme qu’il nous a parlé des différentes initiatives mises en place. Selon lui, 3 éléments clés expliquent les bons résultats de la structure :

  • Le statut public de l’entreprise
  • La priorité donnée à la qualité de vie au travail
  • La très forte complémentarité du numérique et de la politique RH

Les avantages d’une entreprise publique

À l’origine de la petite histoire de Lot Aide à Domicile, il y a une décision du département 46. En effet, face à un éparpillement de l’offre qui confinait au chaos, le conseil départemental a accepté de financer l’ensemble des SAAD… Mais à la condition qu’ils se regroupent sous l’égide d’une seule et unique structure. C’est ainsi qu’est né Lot Aide à Domicile.

Par la suite, la structure a conservé des liens forts avec le département, notamment par le biais de son Conseil d’Administration, composé majoritairement d’élus départementaux. Ce partenariat, assez rare dans le domaine de l’aide à domicile, a permis de créer une sorte de cercle vertueux.

Tout d’abord, parce que ce statut permet à la structure de travailler avec un Contrat Pluriannuel d’Objectifs et de Moyens globalisé. Plus d’éparpillement comme cela pouvait être autrefois le cas. Aujourd’hui ces fonds sont optimisés de manière cohérente. Ils viennent soutenir une même stratégie de développement, permettant ainsi de réaliser des économies.

Mais en regroupant la majorité des anciennes associations d’aide à domicile du territoire, LAD jouit également des avantages d’une grosses structure. Elle a ainsi une toute autre puissance de feu lors des négociations commerciales. Ce qui, là encore, est source d’économies conséquentes.

Un salarié content est un salarié efficace – fidèle – fiable – rentable

Ne rayez pas la mention inutile, il n’y en a pas.

Infographie sur les principales raisons expliquant les difficultés RH selon les dirigeants de SAD

Afin de palier un certain nombre de problématiques métier, LAD a rapidement fait un pari : celui de l’humain. Si mes salariés sont contents, alors j’aurais moins de turnover, donc moins de coût de recrutement. Ils seront aussi plus efficaces, plus fiables, et plus aptes à me dépanner sur des remplacements. Ce sont là encore autant de source d’économie et/ou d’amélioration de la rentabilité. Autant de temps gagné aussi. Seulement voilà, qu’est-ce qui rend un salarié heureux ?

Infographie sur les leviers de motivation des salariés Infographie sur les sources de démotivation des salariés

Contrairement aux idées reçues, l’argent n’est pas ce qui le motive le plus. S’il fait/aime ce métier, c’est pour d’autres raisons. En revanche, trop peu d’argent, c’est exactement ce qui le démotive. Sauf que voilà, dans le secteur, tout le monde est plus ou moins logé à la même enseigne (coucou l’APA !) Et tous de se poser la même question :  comment jouer des coudes quand on n’a pas un radis ? (Peut-être pas en ces termes, on vous le concède.)

Pas de solutions miracles du côté de LAD mais… Une série de réponses pratiques assez innovantes.

Les (autres) leviers de fidélisation du personnel

Puisqu’il est difficile d’agir sur le levier argent, alors autant le laisser de côté au profit des autres leviers. Comprenez : ceux sur lesquels on peut avoir un effet. (Cf. l’infographie ci-dessus.) Parmi ceux-là, on trouve : un travail bien fait et la satisfaction des clients, le besoin de sens, une bonne ambiance de travail, la reconnaissance, les possibilités d’évolution, le sentiment d’appartenance et la stabilité de l’emploi. Avec un bon gros drapeau d’alerte sur la reconnaissance et les conditions de travail.

LAD a ainsi tout d’abord mis l’accent sur la qualité de vie au travail et sur la valorisation du métier, via la mise en place une série d’avantages sociaux.

Quelques exemples :

  • La prise en compte au réel des frais et temps de déplacement,
  • La mise en place de mesures préventives contre les TMS,
  • La mise à disposition d’une consultation avec un psy 24h/7j,
  • La proposition de services intéressants au travers du CE et de différentes œuvres sociales, etc.

Mieux encore. Fort de son poids, Lot AD a pu lancer un appel d’offre qui lui a permis d’obtenir des prix d’achat et d’abonnements mobiles très intéressants. De là, les coûts d’acquisition de l’outil de télégestion ont eux aussi pu être diminués, générant à leur tour gain de temps et donc d’argent.

Les différentes économies réalisées ont alors été réinvestie au profit des salariés. Ceux-ci peuvent ainsi utiliser leur téléphone professionnel à des fins personnelles. L’outil social devient donc un avantage salarial. Mais pas seulement. En effet, cet usage privé permet en plus à Lot AD de joindre plus facilement ses salariés. De là, une meilleure gestion des remplacements.

Salariée contente
Une bonne stratégie RH = des salariés contents

Le numérique, la clé d’une stratégie RH gagnante

Chez Lot Aide à Domicile, le numérique et notamment le smartphone professionnel, jouent un rôle central dans l’organisation et la stratégie RH. En effet, il y a un an, sous l’impulsion de Rémi Bensoussan et de son ingénieux DSI, Jérôme Bretel, Lot AD a développé une application mobile interne en complément de l’application de télégestion de Medisys. La complémentarité de ces deux applications a ainsi permis d’actionner de nombreux leviers de fidélisation des salariés.

Renforcer le sentiment d’appartenance

C’est la première mission de cette appli. Sorte d’intranet, elle offre plusieurs espaces de communication, eux-mêmes alimentés par les membres du bureau. Les salariés y retrouvent ainsi l’actualité de la structure, les questions mensuelles du CSE sous forme de FAQ, les éléments de mobilité interne, l’appel à volontariat, à candidature, à mobilité de personnel, etc. Mais c’est aussi l’occasion de parler les uns des autres, des mariages, des naissances, … Finalement de tous les petits et grands évènements qui donnent un sentiment d’appartenance !

La valorisation des salariés par l’autonomie

Sur cet espace documentaire, Lot AD a en plus numérisé l’ensemble de leurs fiches sur la qualité des interventions. On y retrouve également des vidéos pédagogiques sur le métier. Chaque salarié peut y accéder en tout lieu et en toute heure. Ainsi, s’il a besoin de conseils en cas de canicule, s’il fait face à un as d’agressivité d’un bénéficiaire ou s’il veut simplement se rafraîchir la mémoire sur les bons gestes, il a toutes les ressources à disposition. Il n’est jamais seul, jamais désemparé. Au contraire, il gagne en autonomie et donc, en confiance.

Et pour les responsables, transparence et aide à la décision

Aujourd’hui, pour gérer de grosses structures, il faut en passer par de l’analyse de données, nous explique Rémi Bensoussan. Le fait qu’il puisse faire des requêtes SQL et croiser les donner avec l’ensemble des solutions Medisys est essentiel car cela permet de faire de l’innovation. Ainsi, aujourd’hui, grâce à ces données, il a pu développer un outil d’aide à la décision. Les responsables de secteur ont une vision objective des territoires et une vision globale de l’activité.

Une équipe ambitieuse, créative et pleine de ressources

Portrait de Rémi Bensoussan, directeur de LAD
Rémi Bensoussan, directeur de LAD

Mais le duo de choc Bensoussan Bretel ne s’arrête pas là. Dans les tuyaux, il y a ce projet d’outil, qui permettra de tracer le parcours des personnes et ainsi de pouvoir anticiper les risques d’aggravation de la dépendance, notamment par rapport au CPOM. Ou cet autre, depuis lequel, les aides à domiciles elles-mêmes auront accès aux infos à même de leur donner une vision globale de l’activité.

Au final, ce que l’on retiendra de tout cela, c’est que certes, les différents outils et solutions numériques ont permis de répondre à un enjeu identitaire tout en développant la fierté du métier. Que certes encore, ce faisant, LAD a enclenché un cercle vertueux, permettant d’actionner un à un les bons leviers de sa stratégie RH. Et que certes enfin, tout cela a concouru à forger de Lot AD, une solide réputation d’employeur modèle.

Mais en définitive, le moteur de Lot AD reste l’humain :  une équipe qui des intervenants à domicile à la direction relève, à tous les niveaux, les défis de l’aide à domicile en milieu rural.

 

Lot Aide à Domicile est actuellement équipé des logiciels Medisys suivants :
facturation et paye prestataire,  facturation et paye mandataire, planning SAP, gestion financière, portail RH et Famille et bien sûr la télégestion mobile
Crédits photos :
Jeune femme qui sourit, image par Godisable Jacob
Article précédent

Hébergement de données sensibles : Medisys ou le choix de la sécurité

Laisser un commentaire